Les parties peuvent en tout temps retenir les services d'un expert afin de les assister dans la préparation de leur cause et pour contester éventuellement les conclusions des autres experts.


Exemple type (Arbitrage CCI)

Différent (25 M US$) entre une entreprise générale et son sous-traitant (génie civil) durant la construction du campus de la nouvelle université de Beyrouth (21 bâtiments).

L'entreprise générale a rompu le contrat pour cause de défauts de qualité et de retards dans les travaux.

Le sous traitant poursuit son client pour factures impayées, changement des spécifications contractuelles, retards dans la mise à disposition des terrains, retards dans la livraison des plans, qualité insuffisante des plans, commandes complémentaires non reconnues et rupture de contrat injustifiée.

En tant qu'expert désigné par le sous-traitant, la mission a consisté à:
  • Effectuer un état des lieux, estimer le coût des travaux effectués et analyser la conformité au cahier des charges.
  • Analyser les modifications apportées aux spécifications contractuelles et leurs conséquences.
  • Analyser les conséquences sur le planning et sur les coûts induits des retards imputables au Maître.
  • Analyser les conséquences temporelles et financières des modifications de commandes.
  • Analyser et contester les conclusions déposées par les experts de la partie adverse.